Conférences et Débats

AFA a été à l’initiative de plusieurs conférences- débats depuis novembre 2015 :

(Des chercheurs, des journalistes et des écrivains ont répondu favorablement à notre invitation nous tenons à les remercier chaleureusement)

 

-Mailys Kydjian, alors doctorante en sociologie dont la thèse portait sur la diversité des mémoires de la guerre d’indépendance algérienne présentait une conférence à la MDA DU Gard le 27 novembre 2015 à 18H30

« France Algérie : Passé commun, mémoires multiples » dans le cadre de la semaine de la Solidarité Internationale organisée par la MASIG à Nîmes le 27/10/2015.

Conférence remarquable de cette chercheuse qui tend à apaiser toutes les mémoires!

http://www.midilibre.fr/2015/05/30/france-algerie-mailys-kydjian-creuse-la-memoire,1168116.php

 

 

-Claude Georges Picard est venu témoigner le 18 janvier 2016, dans son ouvrage, présenté sous forme de journal : “Un piton séparé du reste du monde »/ Les éditions du net, 2013 Préfacé par Jean-Charles Jauffret, il retrace ses souvenirs d’ancien « appelé » de la guerre d’Algérie à Igmadhacène commune d’Akfadou… Combattant la nuit, instituteur le jour, il réussit à créer une école et plus tard un dispensaire. « Un témoignage unique, sans la moindre concession sur les faits et une interrogation profonde sur le drame de conscience qui fut celui de la jeunesse de l’époque. »

https://www.youtube.com/watch?v=Obu1ejraYuQ

Hocine Smaali, président de Med-Action à Akbou, nous a honoré de sa présence.

 

 

-Jacques INREP a présenté une conférence le 5 avril 2016 à la MDA du Gard à Nîmes sur le thème ” faut il toujours obéir à un ordre ?”.

S’appuyant sur les expériences de Stanley Milgram dans l’ouvrage « Soumission à l’autorité », visant à déterminer où finit la soumission à l’autorité et où commence la responsabilité de l’individu…(Fiche de lecture : « Une soumission à l’autorité » Stanley Milgram (1933-1984).- Collection liberté d’esprit et de Christophe Browning « Des hommes ordinaires »

https://www.scienceshumaines.com/stanley-milgram-1933-1984-la-soumission-a-l-autorite_fr_22642.html

Jacques INREP psychanalyste, nous démontre « que lors d’une guerre ou en présence de personnes représentant une autorité «  la plupart des individus s’y croient contraints par l’idée qu’ils se font de leurs obligations. »

Jacques a été soldat pendant la guerre d’Algérie, il est l’auteur de « Soldat peut-être… tortionnaire jamais ! » avril 2004 éditions Scripta.

«L’auteur s’interroge sur ses réactions au cours de ses vingt neuf mois d’armée. Pourquoi a-t-il refusé d’être un tortionnaire lorsqu’un capitaine du 2e bureau lui en donna l’ordre ? Découvrant des documents secrets préconisant l’emploi de la torture, il prend la décision de les dérober en les photographiant. Simplement pour témoigner de l’horreur ! Ces documents sont reproduits dans les livres de l’historien Pierre Vidal-Naquet : «  La Raison d’Etat et La Torture dans la République… »

http://www.ldh-toulon.net/Jacques-Inrep-le-probleme-ce-n-est.html

 

 

-Pierre DAUM, journaliste et auteur de l’ouvrage :”NI VALISES, NI CERCUEILS : LES PIEDS-NOIRS RESTES EN ALGERIE APRES L’INDEPENDANCE » préfacé par Benjamin Stora, Editions SOLIN ACTES SUD 2012. Chiffres à l’appui, tirés de sources nombreuses et pertinentes, le journaliste nous livre une autre source dérangeante mais bien plus réelle : deux cent mille Pieds-noirs ne sont pas partis l’été 1962 et ont fait le pari de l’Algérie algérienne… Après trois années d’enquêtes en Algérie et en France, l’auteur a retrouvé ces hommes et ses femmes restés dans leur pays… Mêlant archives et témoignages inédits ô combien émouvants, ce livre permet de se plonger dans la vie de quinze témoins choisis pour la diversité de leurs origines et de leur parcours durant les cinquante années de l’Algérie indépendante. » Un ouvrage passionnant ! http://www.ldh-toulon.net/ni-valise-ni-cercueil-de-Pierre.html

Une rencontre inoubliable le 10juin 2016 à19H30 à la MDA du Gard à Nîmes.

Pierre DAUM nous a fait le plaisir de nous présenter quelques témoignages de son dernier ouvrage : «LE DERNIER TABOU : LES HARKIS RESTES EN ALGERIE APRES L’INDEPENDANCE » : http://www.lederniertabou.com

Un remarquable travail de mémoire qui n’a pas été traité jusqu’à ce jour et qui a nécessité vingt huit mois de voyages et déplacements dans de nombreuses régions de l’Algérie afin de recueillir ces précieux témoignages. Un éditeur algérien a publié l’ouvrage à Alger.

 

 

-Nicolas BANCEL, historien, spécialiste de l’histoire post coloniale, coauteur avec Pascal BLANCHARD et Dominic THOMAS de :

“VERS LA GUERRE DES IDENTITES ? DE LA FRACTURE COLONIALE A LA REVOLUTION ULTRANATIONALE » Editions La Découverte, Paris 2016,  a tenu une conférence sur : la théorie du « Grand Remplacement » et ses conséquences politiques et intellectuelles. Le 7 Octobre 2016 à l’Auditorium Pablo Neruda à Nîmes.

http://www.editionsladecouverte.fr/catalogue/index-Vers_la_guerre_des_identit__s__-9782707188120.html

Nicolas BANCEL a exposé, les dangers d’une telle idéologie.

Lors du débat, il a répondu clairement aux inquiétudes que suscite cette thèse délirante.

AFA était associée à la Ligue des Droits de l’Homme pour organiser cette conférence.

La conférence-débat avec Alain DESJARDIN : MARDI 19 SEPTEMBRE 2017 .Lavait pour thème :  “DES LIENS DE FRATERNITE ENTRE LES PEUPLES ALGERIEN ET FRANCAIS”

Alain DESJARDIN est président de l’association : 4ACG, “Anciens Appelés et leurs Amis contre la Guerre”.

D’anciens appelés d’Algérie ont fondé cette association, il y a une dizaine d’années… Ils provenaient de toutes les armes (air, marine, terre) et de tous les grades : hommes de troupe, sous-officiers et officiers). La plupart ont combattu contre leur gré. Certains ont été très exposés, envoyés, par exemple, dans des unités de commandos ou de parachutistes, ou dans des unités confrontées aux “ratissages” quotidiens ; d’autres ont eu plus de chance, affectés dans les transmissions, les missions administratives, le secteur médical, l’enseignement.

Mais quelques soient leurs affectations de l’époque, ils ont en commun d’avoir pris conscience, tôt ou tard, du rôle néfaste de cette Guerre d’Algérie, tant vis à vis des populations autochtones que vis  à vis des jeunes soldats qu’ils étaient.

Ils savent aussi que la retraite que leur verse l’Etat et dont la justification est équivoque, peut devenir un symbole de paix si elle est employée à des fins solidaires, ils verse leur “retraite d’Algérie” à des fonds d’aide en Algérie à 80% et 20% dans d’autres états du pourtour de la Méditerranée à ( Maroc, Tunisie, Palestine…) Exemples de projets pour 2017 en Algérie :

Association Verte à Mascara : Production de raisins secs et culture du kiwi  + Association culturelle Imghan : Acquisition d’équipements pour la bibliothèque de Tala Mimoun                                                                                                                           + SOS Bab El Oued : Formation aux techniques audio-visuelles de jeunes d’Alger et d’Aubervilliers                                                                                                                          + Touiza Solidarité : Création de micro-entreprises par des jeunes et des femmes de la Wilaya de Tizi-Ouzou                                                                                                 + Association Wafa Constantine : Prise en charge dans un centre  spécialisé de 40 enfants autistes et 20 jeunes malades mentaux                                   + Compagnon Enfant Malade Batna                                                                                             + Maison de la citoyenneté Mondiale en Algérie et au Maghreb                    etc….

En Palestine :                                                                                                                                                            + AECHF  : Hébron                                                                                                                                             + Al Kamandjâti : Ecole de musique pour les enfant des camps de réfugiés             + Al Qarara : Centre de de jeux créatifs pour les enfants victimes de la guerre dans la bande de Gaza,                                                                                                              + Médina  : Actions de soutien à l’enfance dans la bande de Gaza

L’association 4ACG oeuvre pour restaurer et entretenir des liens de fraternité et a rédigé une “Charte de la Fraternisation entre les peuples français et algériens”.                                                                                                                                “La fraternité est une force qui rassemble” Alain Desjardin

 

 

La librairie Diderot à Nîmes, a été partenaire d’AFA pour certaines conférences.

 

 

  • Exposition les Chibanis

http://chibanislaquestion.blogspot.fr/2016/12/lien-de-larticle-de-leko-des-quartiers.html

Après contact entre AFA et le Centre Social et Culturel Jean Paulhan, au Mas de Mingue, le Centre Jean Paulhan a programmé l’exposition de Luc Jennepin les « Chibanis » du 5 au 10 décembre 2016 à Nîmes.

Cette exposition a été complétée par la diffusion du film « Perdus entre deux rives les Chibanis Oubliés », de Rachid Oujdi ( Voir la rubrique films pour plus d’informations : http://ass-afa.org/index.php/films/)

 

qui a été projeté le 10 décembre, lors de la clôture de l’Exposition.

Le film a été aussi projeté le 8/12/2016 au CSCS André Malraux au Chemin Bas d’Avignon, Nîmes à l’initiative d’AFA, en présence de Luc Jennepin.